LES RITUELS DE NOUVELLE ANNEE

Le changement d'année, un peu partout sur la planète Terre est un moment particulier, comme un passage rituel, comme un délestage du passé.

Chaque société a ses us et coutumes et chacun ses bonnes résolutions ou ses habitudes.

Ce premier jour serait le marqueur du destin de toute l'année à venir.

 

Evidemment, le 1er janvier n'est pas une date universelle puisque plusieurs calendriers se côtoient. Néanmoins, ce changement de cycle est fêté sur tous les continents et dans toutes les cultures que ce soit le 1er janvier ou à une autre date.

 

On éloigne le mauvais sort ou les esprits malveillants.

On attire la chance et l'abondance.

On enterre ce qui n'a plus raison d'être.

On se purifie.

Tout est bon pour signifier que le passé est passé et que nous sommes prêts à accueillir le neuf, à embrasser le futur avec un nouveau souffle et une nouvelle vibration.

 

Ouverture, partage, découvertes devraient être de toutes les années et 2019 est l'occasion toute trouvée pour voir ce qui se passe ailleurs sur le globe. 

 

En Afrique du Sud, dans le quartier d'Hillbrow à Johannesburg, on lance par la fenêtre (oui oui vous avez bien lu), les vieux objets, meubles, électroménagers dont on veut se débarrasser. Tout y passe, les télévisions, les frigos, les lits. Gare à celui qui se promène dans les rues...

 

A Cuba, on balance des bassines d'eau par la fenêtre (madame est encore à l'honneur !) pour nettoyer le passé et empêcher les périodes de sécheresse. Bataille d'eau garantie !

 

Au Canada, on pratique "la trempette de l'ours polaire", c'est à dire qu'on se baigne dans l'eau glacée d'un lac gelé pour se purifier. Prévoir un bon chocolat chaud en sortant !

 

Au Mexique, on fait le tour du pâté de maison avec une valise vide pour être sûr de voyager lors de l'année à venir.

 

En Russie, on écrit un voeu sur un bout de papier, on le brûle et on met les cendres dans un verre de champagne, puis on boit le breuvage pour voir son voeu se réaliser.

 

Evidemment, juste un article ne suffirait pas à faire le tour du monde, mais ce qui est indéniable, c'est que partout on célèbre le changement, on émet une intention en actant dans la matière, on change de vibration pour récolter de meilleures moissons.

 

Il n'était pas possible de terminer sans parler de la tradition du "Ben Démaré" pratiqué en Martinique et Guadeloupe (peut-être dans toute la Caraïbe ?).

Ce rituel existe pour vous "démaré", vous délivrer, couper les liens qui vous retiennent, vous débarrasser des problèmes.

C'est un rite de nettoyage qui consiste à se laver avec des feuillages et d'autres ingrédients (chacun a sa recette). Pour certains, la "queue de morue salée" serait un élément important car elle permettrait de capter les mauvaises ondes et son odeur particulière chasserait le négatif. Puis en la jetant par dessus son épaule, on serait purifié.

En tout cas, il faut mettre le feuillage à bouillir dans un grand faitout, mettre dans de l'eau de mer, faire un bain et jeter les feuilles près d'un arbre, dans la mer ou à une croisée pour avoir une belle année.

 

Le bain serait encore plus puissant s'il était pris à l'embouchure d'une rivière car le pouvoir purificateur serait plus fort à cet endroit.

 

Macération de feuillages + eau de mer + jeter les plantes, serait le trio gagnant. Une croisée de chemin permettrait au mauvais sort d'être emporté.

 

D'autres feront des offrandes composées de fruits, de fleurs, posés sur un radeau laissé à la mer afin de remercier la nature de ses dons.

 

Quel que soit votre rituel (ou même aucun) que 2019 apporte le meilleur à chacun et n'oublions pas que nous sommes acteur de notre vie.  

Bon lanné tout moun.